Antoine Bergerault

Etudiant à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

Étudiant en deuxième année de systèmes de communication à l'EPFL, très intéressé par l'intelligence artificielle, la cryptographie et l'informatique quantique.

Les systèmes de chiffrement à l'épreuve du quantique 2019

Travaux Personnels Encadrés (Baccalauréat)

Ce travail effectué avec Ambroise Grandjean et avec la supervision de certains professeurs nous a permis de donner une réponse à la problématique suivante : les ordinateurs quantiques remettent-ils en cause les systèmes de cryptage actuels ?

Voici une retranscription de la conclusion à laquelle nous sommes parvenus :

La cryptographie est actuellement l'un des piliers de l'informatique et du transfert sécurisé de données. Les systèmes de chiffrement les plus courants utilisent des théorèmes mathématiques permettant de fonder leur sécurité sur des limites technologiques. Ainsi, la taille de nos clés de chiffrement est normalisée, ce qui rend le temps de décryptage des messages chiffrés beaucoup trop important pour la technologie actuelle. Sur la base de ce constat, les systèmes de chiffrement actuels sont considérés comme sûrs et sont utilisés dans tous les domaines de la vie quotidienne [...]. Grâce aux grandes avancées de la physique et de la technologie quantiques en particulier, [les ordinateurs quantiques] auront théoriquement la puissance de calcul nécessaire pour contourner ces systèmes de sécurité. Cependant, des techniques pourraient être utilisées pour protéger les données de cette nouvelle technologie mais actuellement, peu sont déjà mises en œuvre car elles restent assez expérimentales comme la cryptographie quantique. Le hachage est assez utilisé mais le problème de l'irréversibilité ne permet pas de l'appliquer partout. Pour l'instant, l'ordinateur quantique ne présente pas de réel danger pour la sécurité des données, mais la course est lancée [...]. Un problème sociétal pourrait alors se poser, il faut donc mettre en place dès aujourd'hui des systèmes qui nous permettront de nous protéger des attaques de demain.

Lire la suite